• Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Magie Christique Aztèque - Synthèse

Synthèse

La synthèse de ce livre est la Magie sexuelle et la dissolution du moi. C’est seulement ainsi que nous nous convertissons en véritables hommes, puis en surhommes. C’est seulement ainsi que nous nous réalisons à fond.

Samaël Aun Weor

 

Magie Christique Aztèque - Au Seuil du Sanctuaire

Au Seuil du Sanctuaire

Bien-aimé chercheur de la Vérité :

Vous allez entrer dans l’étude de la Haute-Magie. Vous allez parcourir le chemin des Grands Mystères antiques. Nous allons, devant vous, déchirer le voile du Sanctum Sanctorum du Temple. Nous allons vous remettre les secrets des Mages aztèques.

Magie Christique Aztèque - Ce qui n’a jamais été expliqué

Ce qui n’a jamais été expliqué

“ Et Jéhovah Dieu planta un jardin en Éden, à l’orient, et il y plaça l’homme qu’il avait formé. Et Jéhovah Dieu fit germer du sol tout arbre d’aspect attrayant et bon à manger, l’Arbre de Vie au milieu du jardin et l’Arbre de la Connaissance du bonheur et du malheur. ” (Genèse 2:8-9)

L’Éden est le sexe même. Dans l’Éden, existent ces deux arbres : l’Arbre de Vie et l’autre de la Connaissance du bonheur et du malheur.

Magie Christique Aztèque - Ce qu’enseignaient les Nahuas dans leurs Temples secrets

Ce qu’enseignaient les Nahuas dans leurs Temples secrets

Quetzalcóatl, dieu Toltèque des vents, troisième fils du couple divin Ometecuhtli et Omecihuatl, tous deux seigneurs de la dualité, était représenté avec des vêtements argentés comme des rayons de Sélène, une demi-lune sur la poitrine, et portant le masque sacré ; dans la main gauche, le Chimalli, sur lequel est dessiné le symbole de l’étoile du matin ; dans la main droite, le Macuahuitl pour la lutte.

Magie Christique Aztèque - Le Décapité

Le Décapité

Dans le Musée d’Anthropologie et d’Histoire de la ville de Mexico, se trouve un monolithe phallique, qui représente un homme décapité. La tête a été remplacée par sept Serpents qui s’élèvent gueules ouvertes et d’où sortent des langues bifides symbolisant la lumière ; le phallus de l’homme est en érection ; de sa colonne vertébrale sortent des rayons de lumière qu’il montre avec une main.

“ Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Tout à coup, il y eut un bruit qui venait du ciel comme celui d’un violent coup de vent : la maison où ils se tenaient en fut toute remplie ; alors leur apparurent comme des langues de feu (le feu sacré, le feu de l’Univers), qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. ” (Actes 2:1-3)

Page 1 sur 5

© 2020 Bibliothèque gnostique Samael Aun Weor. Tous droits réservés.